Le caractère imprévisible d’un décès peut mettre la famille en difficultés sur le plan financier, notamment au moment des funérailles. C’est pour cela qu’il est important de souscrire une assurance obsèques, tout en faisant un bon choix. Si cela vous intéresse, voici les critères de choix que vous devez considérer. 

Le type de contrat

Il existe deux types de contrat d’assurance obsèques. Il s’agit du contrat en capital et celui en prestation. Concernant le premier, la compagnie d’assurance est chargée de remettre à une personne désignée au préalable, une somme d’argent. C'est cette personne qui aura à s’occuper des obsèques.

En ce qui concerne le contrat en prestation, il offre la possibilité d’obtenir des fonds pour les funérailles, mais pas seulement. Le signataire, en accord avec un service funéraire, définit le programme de la cérémonie. Par ailleurs, le contrat que vous choisissez doit pouvoir être flexible, c’est-à-dire qu’il peut être résilié, modifié ou racheté. Jetez donc un coup d’œil aux conditions avant de vous engager avec une compagnie.

Les garanties

Que ce soit pour un contrat d’assurance obsèques en prestation ou en capital, vous bénéficiez de garanties de base. Ces dernières peuvent varier d’une agence à une autre. Vous devez donc les examiner. Sachez tout de même que les garanties courantes sont celles concernant :

  • le rapatriement du corps depuis l’étranger,
  • la prise en charge de la famille (déplacement vers le lieu des obsèques),
  • le transport du corps,
  • assistance pour les démarches administratives,
  • assistance psychologique pour les proches du défunt, etc.

En dehors de ces garanties de base, des garanties complémentaires peuvent être ajoutées au contrat. Il peut s’agir d’une aide au ménage, de la garde des animaux de la famille ou même la sollicitation des conseils juridiques.

Le type de cotisation

Pour les assurances d’obsèques, c’est le signataire qui décide du montant du capital qu’il souhaite avoir pour les funérailles. Il est calculé sur la base des coûts liés à enterrement et varie d’une région à une autre. Lorsque le montant est décidé, vous pouvez demander la constitution de capital de trois manières possibles.

Vous pouvez faire un versement unique, c’est-à-dire que la somme est payée en une seule fois. Aussi, il y a la possibilité de faire une cotisation temporaire. Ici, vous pouvez faire le versement par mois, par trimestre ou par an. La durée des versements dépendra du montant que vous avez choisi.

La constitution du capital peut également se faire sous forme de cotisation viagère. Cette dernière prend en compte l’âge du demandeur et le montant total du capital.

Le délai de carence

Le délai de carence représente la période pendant laquelle vous devez verser vos cotisations avant de bénéficier du capital. Ce délai prend effet dès la signature et peut durer quelques mois ou quelques années. Si le décès survient avant le terme du délai de carence, les bénéficiaires recevront seulement une partie du capital garanti. Cette partie correspond à la cotisation versée.

Il est donc important de connaître la durée du délai de carence avant de choisir un contrat. L’idéal est d’opter pour une période relativement courte ou de chercher une assurance qui n’impose pas ce genre de condition.